1-coco avec bouteille

On entend beaucoup parler de l’huile de coco…

Vous devez le savoir et vous avez raison, l’huile de coco est bien une matière grasse riche en AGS, alors pourquoi promouvoir son utilisation dans le cas d’une alimentation santé ?

Tout d’abord, si vous êtes un carnivore dans toute sa splendeur,  un amateur de junk food, ou si votre alimentation est très déséquilibrée,  l’huile de coco ne vous est pas conseillée …

Si vous mangez de façon modérée viande et autre produit animal, si vous avez une orientation plutôt végétarienne ou végétalienne, la suite de cet article peut vous intéresser…

En effet, les acides gras saturés de l’huile de noix de coco sont bénéfiques pour notre santé. L’acide laurique qui les compose a une action positive sur notre système immunitaire, c’est un antiviral, un antibactérien et antifongique. C’est aussi un acide gras facilement digéré et absorbé.

De plus l’huile de coco est l’une des seules huiles à pouvoir être chauffée sans modification de ses acides gras, à condition de respecter une température adaptée à la qualité de l’huile.

Il faut bien faire la différence entre  une huile de coco vierge pressée à froid et bio, et l’huile de coco que l’on retrouve dans des biscuits du commerce. Il s’agit dans ce cas d’une huile qui a été hydrogénée et donc responsable de la formation d’acides gras trans, néfastes pour la santé cardiovasculaire, d’une huile qui a été blanchie et désodorisée par des procédés chimique.

Le point de fumée de huile de coco non raffinée est proche de 180°C, donc température à ne pas dépasser.

Si vous deviez l’utiliser pour une cuisson plus poussée, il faut mieux alors se tourner vers une huile raffinée dont le point de fumée se situe autour de 230°C  ( ce n’est évidemment pas l’usage à privilégier).

Donc oui à l’huile de coco dans le cadre d’une alimentation saine avec des apports quantifiés et diversifiés  en matières grasses.

Quoi qu’il en soit,  on se doit toujours de  privilégier les graisses insaturées, avec plus d’oméga 3, moins d’ oméga 6, et pourquoi pas compléter le reste de ses apports  avec de l’huile de coco …

PS ; ce post fait suite à celui ci  http://kiwi-forme.net/BoiteANout/2014/01/19/quelle-huile-choisir/

 

%d blogueurs aiment cette page :